Yaourt nature sans yaourtière

Découvrez comment préparer vos yaourts nature maison sans yaourtière. Une recette simple et rapide qui vous permettra de faire des économies, tout en ayant la satisfaction d’avoir réalisé vos yaourts vous-même.

  • Portion :  9 yaourts
  • Calories : 47 kcal (pour 125g)
  • Coût : 1,43 €
  • Temps de préparation : 10 heures
  • Type de recette : Produit laitier
  • Type de plat : Yaourt

Ingrédients

1L Lait entier
1 dose Ferments lactiques
ou 1 Yaourt

Lait pour recette de yaourt lesfooders

Choix du lait :

Pour réaliser des yaourts, nous vous recommandons d’utiliser du lait de bonne qualité.
Pour cela, choisissez un lait entier cru ou frais pasteurisé non homogénéisé (acheté au rayon frais). À défaut, ou pour une version allégée en matières grasses, vous pouvez opter pour un lait demi-écrémé. Mais, nous tenons à rappeler qu’il n’y a pas d’intérêt (ni pour le goût, ni pour la santé) d’acheter un lait dénaturé. En effet, le lait entier est bien plus intéressant nutritionnellement et organoleptiquement.
Dans le cas d’utilisation de lait demi-écrémé, vous pouvez ajouter une à deux cuillères à soupe de lait en poudre pour améliorer la texture de votre yaourt et obtenir un yaourt plus ferme et onctueux.

Attention, un lait écrémé ne permettra pas de fabriquer un yaourt. 

Nous vous conseillons d’acheter du lait biologique entier de race bovine contenant de la ß-caséine A2 (comme celui des vaches jersiaises), qui sera beaucoup plus digeste. 

À défaut de ce type de lait, vous pouvez aussi vous tourner vers du lait de montagne, provenant d’animaux laissés en liberté à certaines périodes.

Veillez à ne pas utiliser de lait sans lactose, car les bactéries lactiques ajoutées dans la recette se nourrissent du lactose pour donner l’aspect épais et crémeux du yaourt.

Choix des ferments :

Il existe de nombreuses marques et lieux de distribution qui vendent des ferments pour réaliser des yaourts. 

Il existe 2 bactéries lactiques spécifiques qui doivent être utilisées pour obtenir un yaourt : Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus. Ces deux espèces vivent en symbiose, c’est-à-dire que l’une est bénéfique à la croissance de l’autre. 
Elles vont utiliser le lactose comme source d’énergie et le transformer en acide lactique. Cette acidité entraîne une diminution du pH, ceci solubilise le calcium fixé aux caséines (phosphocaséinate de calcium) et entraîne sa précipitation, ainsi, il se retrouve dans le lactosérum (le calcium se détache des caséines).

Vous pouvez donc vous tourner soit vers des ferments déjà préparés que vous retrouverez chez votre distributeur (grande surface, épicerie bio…) ou dans votre pharmacie.

Pour les plus téméraires d’entre vous, vous pouvez vous procurer ces deux espèces en boutique spécialisé ou sur internet.

Choix de la casserole :

Choisissez une casserole de grande taille afin de pouvoir y cuire tous les éléments, mais aussi de pouvoir y entreposer les 9 pots de yaourts.

  • Pour faire cuir votre lait :
    Nous vous conseillons d’utiliser une casserole en acier inoxydable de qualité (inox 18/10). Faites attention à bien surveiller votre lait pour ne pas qu’il ne brûle et n’attache au fond de la casserole.
  • Pour entreposer vos yaourts pendant le temps de la fermentation (minimum 8 heures) :
    Vous aurez besoin d’une casserole qui conserve bien la chaleur grâce à un couvercle. L’idéal est d’utiliser ici, si vous en avez, une cocotte en fonte (qui conserve très bien la chaleur). Pensez à rajouter un linge autour afin de diminuer la perte de chaleur.

Vous pouvez également placer votre casserole dans un four éteint ou à 40°C MAXIMUM (attention, vous tuerez les bactéries et vous n’obtiendrez pas de yaourts si la température dépasse les 40°C). Cela reste optionnel.

Choix du thermomètre alimentaire :

Choisissez un thermomètre alimentaire allant de 0. à 100°C. Il vous servira pour de nombreuses autres préparations.

Pots en verre

Vous pouvez acheter des petits pots de 125 ml de contenance, ou récupérer de petits pots en verre de yaourt du commerce. 

Réaliser vos yaourts maison c’est aussi s’orienter dans une démarche plus écologique et plus saine pour votre santé. En effet, les contenants en verre ne diffusent pas de microparticules de plastique dans vos aliments.

Anti monte lait

Il s’agit d’une petite pièce ronde en verre, que l’on place dans la casserole, et qui évite au lait de déborder quand il arrive au point d’ébullition. 

Un petit gadget, certes, mais qui évite de faire du ménage, et de nettoyer le lait brûlé sur son gaz en cas de secondes d’inattention. 

Ustensiles

  • 1 Casserole
  • Thermomètre alimentaire
  • Pot en verre
  • Anti monte lait (optionnel)
Yaourt lesfooders

Choix de la casserole :

Choisissez une casserole de grande taille afin de pouvoir y cuire tous les éléments, mais aussi de pouvoir y entreposer les 9 pots de yaourts.

  • Pour faire cuir votre lait :
    Nous vous conseillons d’utiliser une casserole en acier inoxydable de qualité (inox 18/10). Faites attention à bien surveiller votre lait pour ne pas qu’il ne brûle et n’attache au fond de la casserole.
  • Pour entreposer vos yaourts pendant le temps de la fermentation (minimum 8 heures) :
    Vous aurez besoin d’une casserole qui conserve bien la chaleur grâce à un couvercle. L’idéal est d’utiliser ici, si vous en avez, une cocotte en fonte (qui conserve très bien la chaleur). Pensez à rajouter un linge autour afin de diminuer la perte de chaleur.

Vous pouvez également placer votre casserole dans un four éteint ou à 40°C MAXIMUM (attention, vous tuerez les bactéries et vous n’obtiendrez pas de yaourts si la température dépasse les 40°C). Cela reste optionnel.

Choix du thermomètre alimentaire :

Choisissez un thermomètre alimentaire allant de 0. à 100°C. Il vous servira pour de nombreuses autres préparations.

Choix des pots en verre :

Vous pouvez acheter des petits pots de 125 ml de contenance, ou récupérer de petits pots en verre de yaourt du commerce. 

Réaliser vos yaourts maison c’est aussi s’orienter dans une démarche plus écologique et plus saine pour votre santé. En effet, les contenants en verre ne diffusent pas de microparticules de plastique dans vos aliments.

Choix de l'anti monte lait

Il s’agit d’une petite pièce ronde en verre, que l’on place dans la casserole, et qui évite au lait de déborder quand il arrive au point d’ébullition. 

Un petit gadget, certes, mais qui évite de faire du ménage, et de nettoyer le lait brûlé sur son gaz en cas de secondes d’inattention. 

Des bons yaourts maisons

Économiques, faciles et moins polluants… En préparant vos yaourts vous-même, vous contrôlez leur qualité grâce à de bonnes matières premières. Les yaourts sont le résultat d’un lait coagulé obtenu par une fermentation lactique acide. C’est pour cela que l’on parle de lait fermenté.

Ils sont préparés à partir de lait ensemencé par des micro-organismes spécifiques. En effet, il s’agit d’une denrée alimentaire contenant une flore vivante supérieure à 100 millions de germes par gramme de yaourt, bénéfiques pour l’équilibre de notre flore intestinale. C’est la  raison majeure de leur intérêt en nutrition. Et, qui dit flore intestinale équilibrée dit meilleure digestion (ce qui permet de maintenir un poids stable, entre autres), et système immunitaire performant !
De plus, les yaourts constituent une excellente source de protéines de qualité, de vitamines et de minéraux. Il est donc recommandé d’en consommer 1 ou 2 par jour.

Pour rendre leur préparation moins contraignante, préparez-les le soir et mettez-les au frais le matin. Vous ne verrez pas le temps passer et vous aurez des yaourts frais pour le midi !
De plus, vous pouvez les adapter à vos souhaits en les préparant maison : avec ou sans lactose,  choix des saveurs, enrichissement de certains micro-organismes tels que des bifidobactéries pour améliorer votre digestion. 
Vous retrouverez de nombreuses recettes de yaourt sur LesFooders.

Pot de yaourt lesfooders

Instruction de préparation

Étape 1

Versez votre lait dans une casserole et chauffez- le à 90°C pendant environ 5 minutes. 
Cette étape permet de dénaturer les protéines du lait, et permet de rendre les yaourts plus fermes.
De plus, cette première étape permet de pasteuriser votre lait, c’est-à-dire de détruire les bactéries non désirées dans votre produit. Elle est donc plus que recommandée en cas d’utilisation de lait cru. 

Étape 2

Laissez refroidir votre lait à une température de 40 – 45°C.
Si vous n’avez pas de thermomètre alimentaire, vous pouvez mettre un doigt dans le lait (avec les mains propres bien évidemment). Vous devez pouvoir y laisser votre doigt pendant 10 secondes sans vous brûler.

Étape 3

Ensemencez votre lait en ajoutant la dose de ferments dans votre lait à 40 – 45°C.
Attention à ce que ce ne soit pas trop chaud, sinon vous allez tuer les bactéries lactiques contenues dans votre ferments et vous n’obtiendrez pas de yaourts.

Étape 4

Mélangez le tout puis versez la préparation dans des pots en verre prévus à cet effet, avec un petit couvercle.

Étape 5

Portez à ébullition une quantité d’eau inférieure à la taille des pots en verre dans une cocotte en fonte, ou à défaut dans une casserole.

Étape 6

Éteignez le gaz, et placez les pots dans le fond de votre cocotte en fonte, ou de votre casserole.

Étape 7

Fermez le couvercle de la cocotte en fonte, ou de votre casserole, recouvrez-la d’un linge afin de diminuer la perte de chaleur et laissez reposer pendant au moins 8 heures afin que la fermentation puisse se réaliser (plus la fermentation sera longue, plus les yaourts seront fermes et acides).
Si vous avez un four, vous pouvez placer votre cocotte en fonte, ou votre casserole à l’intérieur. Vous pouvez éteindre ce dernier afin d’avoir une température inférieure à 40°C ou le laisser allumé à cette température.

Étape 8

Placez les pots au réfrigérateur pendant au moins 4 heures avant de les déguster.
Conservez-les au frais pendant 1 semaine.

Nutrition

Cette recette de yaourt est riche en protéines de bonne qualité. De plus, elle contient de bons probiotiques lactiques participant au bon équilibre de la flore digestive.

Les yaourts sont une excellente source de vitamine B2.

De plus, ils constituent également une excellente source de calcium, d’iode et de phosphore.

Les yaourts ont un indice PRAL de -0,12 mEq/100 g. Ce qui signifie qu’ils sont légèrement alcalinisants. C’est-à-dire qu’ils permettent de diminuer l’acidité de l’organisme. Ils participent donc au bon « équilibre acido-basique ».

Couverture des besoins quotidien

  • Protéines 1.2% 1.2%
  • Lipides 3.3% 3.3%
  • Glucides 0.2% 0.2%
  • Fibres 1.7% 1.7%
Etiquette nutritionnelle yaourts natures sans yaourtière_LesFooders